A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le personnel d’Alfa Romeo a retrouvé l’usine de Portello détruite aux trois cinquièmes. Après sa reconstruction, la production de voitures d’avant-guerre a recommencé, mais elles étaient trop chères et ne répondaient pas aux intérêts des clients. Alfa a donc commencé à développer un nouveau modèle qui a fait ses débuts en 1950 sous le nom d’Alfa Romeo 1900.

Importante du point de vue historique en tant que première Alfa Romeo moderne, la « 1900 » apparut en 1950. La toute nouvelle proposition d’Alfa Romeo pour l’après-guerre, étudiée par le Dr Orazio Satta Puliga, fut conçue pour être produite en grande série contrairement aux types de compétition et aux voitures de luxe construits artisanalement auparavant. La 1900 fut aussi la première Alfa Romeo monocoque, mais héritière d’une longue tradition sportive, elle était aussi propulsée par un moteur à 2 arbres à cames en tête.

Sur 11 modèles Corto Gara (court compétition) qui furent construits et destinée à la course uniquement,  trois seulement furent des versions Stradale (routière) comme celle-ci., commandés par des clients qui désiraient plus de confort. Toutes furent carrossées par Touring.

Seuls survivent deux modèles Stradale (cette voiture et « 01361 ») et « 01047 » est la seule Corto Gara survivante. Toutes ces voitures reçurent des moteurs préparés. Construits uniquement pour la compétition, les modèles allégés Corto Gara se distinguaient par un pare-brise en deux parties, des glaces arrière en Plexiglas, une planche de bord spéciale et un couvercle de coffre non ouvrant, les pare-chocs étant supprimés, outre nombre de différences de détail. La Corto Gara Stradale en revanche recevait des pare-chocs tubulaires, des panneaux de porte allégés, des vitrages en Plexiglas, une petite porte de coffre et un extracteur d’air d’habitacle.

Comptez 420 000€