La BMW M1 ou BMW E26 trouve son inspiration de la concept-car BMW Turbo Studie produite à 2 exemplaires et révélée au salon international de l’automobile de Genève 1972.

Si la Studie doit son profil à Paul Bracq, la M1, première BMW à arborer le prestigieux sigle « Motorsport », la paternité du design revient à Giugiaro, patron du bureau de style italien Italdesign. Quant à Motorsport, maître d’ouvrage du projet, son rôle est principalement centré sur le moteur, un BMW M 6 cylindres en ligne 24 S de 3 453 cc en position centrale arrière. Ce 6 cylindres développe 277 ch pour un couple de 330 Nm et autorise une vitesse maxi de 262 km/h. Le poids contenu de 1 300 kg permet un 0 à 100 km/h en 5,6 s.

Ce coupé 2 portes mesure 4 359 mm pour une largeur de 1 824 mm et une hauteur de 1 138 mm. C’est un profil caractéristique des sportives des années 1970.

Dévoilée en octobre 1978 au Salon de Paris, la production de la E26 n’est pas suffisante pour courir en groupe 4 et 5. De plus, BMW change ses orientations sportives et veut privilégier la Formule 1.

Produite de 1978 à 1981 à 455 exemplaires, elle est un échec commercial mais jouit d’un certain attrait auprès des collectionneurs.

Comptez 500 000 €.