Parmi toutes les Traction Avant de Citroën, la 15 CV (anciennement appelée 15 Six) est sans doute l’un des modèles les plus convoités. Lancée en octobre 1938, elle est rapidement surnommée « la reine de la route ». Plus étonnant encore, le magnifique cabriolet ouvert a reçu ce qui est généralement considéré comme la plus belle carrosserie construite par l’usine. Exceptionnellement bien conçu, le roadster 15 CV avait les mêmes lignes et proportions que le cabriolet 11 CV Normale, mais le capot était allongé de 11 centimètres pour accueillir le bloc moteur six cylindres plus long, ce qui conférait au style un équilibre unique et une apparence plus longue et plus élancée. Le moteur flottant à chemises humides délivre 77 ch mais la grande particularité de ce moteur est qu’il tourne à gauche, d’où sa dénomination 15-Six G.

Le premier roadster 15 Six est produit le 20 mai 1939, le modèle devant être lancé au Salon de Paris en octobre suivant. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en septembre met fin au projet et la production de 1939 n’a jamais eu lieu ; la 15 CV Roadster n’est même pas apparue au catalogue Citroën. Quatre exemplaires ont été produits sur les cinq prévus, ce qui en fait l’une des Traction Avant les plus célèbres et les moins produites.

La voiture présentée (Châssis 680959) est le tout premier exemplaire construit. Elle a été attribuée à Madame Anna Michelin, veuve de Pierre Michelin et fille d’Edouard Michelin, qui utilisait cette voiture exceptionnelle comme moyen de transport personnel. Elle était dotée de plusieurs caractéristiques uniques et spéciales, telles qu’un accoudoir rétractable au dos du siège, une boîte à gants plus profonde que la norme, un réservoir d’essence de 75 litres et des clignotants de type  » trafficator « . En outre, elle était peinte en vert avec une sellerie en cuir prune.

Elle a été vendue en 1951 à Eric Bloch, qui l’a fait repeindre dans une teinte verte plus foncée. Trois ans plus tard, la voiture est vendue à un passionné américain, Richard Haynes. Conscient de l’importance de son achat, M. Haynes charge le distributeur américain de Citroën, Charles Buchet, de faire des recherches sur l’histoire de la voiture. A son arrivée au port de Détroit en 1954, la voiture est équipée d’une calandre chromée et de pare-chocs droits, la carrosserie étant repeinte en or métallique.

Après le décès de M. Haynes en 1980, la voiture a été héritée par son fils, qui l’a stockée dans le Wisconsin avant de la vendre au début des années 1990 à Donald « Red » Delligner, concessionnaire et collectionneur de Citroën à Lewisberry, en Pennsylvanie. M. Delligner a vendu la voiture en 1997 à Nico Michon, éminent collectionneur néerlandais de Traction Avant. Selon M. Michon, lorsqu’il a acheté la voiture, il a retrouvé le moteur d’origine chez un concessionnaire Citroën de Rouen, grâce à un conseil de M. Delligner. Sous la responsabilité de Nico Michon, la voiture a été restaurée dans sa configuration d’usine d’origine et repeinte dans une couleur et un habillage contemporains.

La Citroën a ensuite été exposée en grande pompe à Rétromobile en février 2003. Immatriculée aux Pays-Bas sous le numéro AL-24-56, elle a depuis participé à divers rallyes, dont l’EuroCitro sur le circuit Bugatti du Mans et les Tractionades sur le circuit Charade de Clermont-Ferrand. Aujourd’hui propriété de l’Allemagne, elle a été soigneusement restaurée et repeinte dans un vert foncé que l’on pense être l’élégant vert d’origine (dont des traces ont été retrouvées sur les faces de fermeture), qui met parfaitement en valeur la majesté de ses lignes.

Aujourd’hui, cette voiture unique est la seule 15 CV Roadster survivante à porter des numéros de série d’usine, et donc à avoir été formellement construite par Citroën. En outre, la voiture est accompagnée d’un certificat officiel de Citroën Heritage confirmant sa date de production d’avant-guerre et ses numéros d’origine. Son statut de premier exemplaire construit d’une série non réalisée, et son histoire fascinante avec des personnages importants de l’automobile française, ajoutent à son importance. Il s’agit, sans aucun doute, de l’exemple le plus significatif de la Traction AvantCabriolet 15/6, unique survivant d’une série de quatre exemplaires.

Estimée entre 650 000 et 1 000 000 €.