Les interprétations d’Henri Chapron des Citroën DS et ID étaient très différentes des versions de série. Dès 1965, Chapron ajoute des ailerons aux ailes arrière des Citroën et lance sa propre version d’une DS haut de gamme au Salon de l’Auto de la Porte de Versailles, en octobre 1964, sous le nom de « Majesty ». L’objectif est de satisfaire les quelques clients qui considèrent que la DS Prestige haut de gamme n’est pas assez exclusive, bien qu’elle soit également construite par Chapron pour Citroën.

La Majesty se caractérise par une ligne de toit plus haute et plus anguleuse que celle de la DS d’origine, à l’instar de l’autocar « Concorde », ce qui permet d’augmenter la garde au toit pour les passagers arrière et d’accroître l’espace intérieur. Ce modèle en édition limitée a été produit jusqu’en 1969, avec seulement 27 exemplaires au total. Seuls les trois derniers exemplaires ont été équipés de la nouvelle face avant de 1969 qui incorporait des phares directionnels, la voiture proposée ici faisant partie de ce trio exclusif.

Cette auto (Châssis 4637101) est l’un des 27 exemplaires construits. Vendue 128 000 € en 2022 à Gstaad, Suisse.