De tous les grands constructeurs automobiles italiens, Fiat n’est pas simplement reconnu comme produisant des voitures de grand tourisme somptueuses et carrossées. Les premiers moteurs du constructeur automobile italien étaient des à quatre cylindres, souvent de taille énorme. Fiat a produit son premier moteur six cylindres en 1907 et même un V12 de 1921 à 1922. Cependant, ce n’est qu’en 1952 que Fiat produira un moteur à huit cylindres de 1 996 cm3 de cylindrée avec une ouverture du V à 70°.
Le prototype d’essais montait une version à 2 carburateurs double corps Weber « 36DC F3 » qui développait 105 ch à 6 000 tr/min tandis que les versions commercialisées comportaient 3 carburateurs et donnaient 115 puis 127 ch.

La 8V, (Otto Vu en italien), n’a été construite que pendant deux ans, avec une production de 114 exemplaires, et reste à ce jour l’une des automobiles les plus légendaires de la marque. Elle fut la vedette du Salon de Genève en mars 1952, et il va sans dire que cette nouvelle Fiat reçut beaucoup d’attention de la part de la presse automobile. Road & Track l’a qualifié de « plus grande surprise de l’année » et The Motor a fait remarquer que « la dernière chose à laquelle on s’attendait de la plus grande usine automobile d’Italie était une berline 2 places vraiment rationalisée ».

La ligne était très élégante et filante, la vitesse atteignait les 204 km/h, ce qui était exceptionnel pour une voiture de série à l’époque. L’aérodynamique avait été soignée grâce à la mise au point dans le tunnel soufflerie Fiat d’Orbassano. Elle disposait d’une suspension à 4 roues indépendantes. Disposant d’un châssis tubulaire, plus rigide et plus léger qu’une coque intégrale, la carrosserie en acier était le fruit de l’étude de l’ingénieur Rapi, le même qui avait par le passé conçu la fameuse Isotta Fraschini 8C Monterosa.

Pour ne pas perturber la production des modèles en grande série, Giacosa décida de faire fabriquer la « 8V » par la division Carrosseries Spéciales de Fiat. La demande de ce modèle resta très faible en raison d’un coût élevé. Il fut alors décidé de confier les châssis motorisés aux grands carrossiers que sont Ghia, Siata, Vignale, Bertone, Pininfarina et Zagato qui réaliseront de très remarquables exemplaires.

En 1954, Fiat lança la seconde série du modèle, avec une carrosserie en fibres de verre ne pesant que 48 kg. La puissance du moteur étant passée de 115 à 127 ch. Cette version aurait pu relancer le modèle car son poids allégé laissait entrevoir de grandes possibilités mais la direction de Fiat décida d’arrêter définitivement la production.

Avec seulement 114 exemplaires construits au total et une carrière de course relativement brève, la 8V est un chef-d’œuvre italien peu connu. Elle reste la seule Fiat à être propulsée par un moteur V8 et incarne la brève période de succès de Fiat en course.

Ce modèle (châssis 000047) fait partie des rares survivants. Adjugé 775 000 $ en 2020 dans l’Indiana (USA).

Ce châssis 000047 a été adjugé 775 000 dans l’Indiana (USA).