La première voiture de série de Lamborghini, la 350 GT, est le fruit du travail de deux des plus illustres designers automobiles italiens. Avec un moteur conçu par Giotto Bizzarrini, fraîchement débarqué de Ferrari, et un châssis mis au point par Gianpaolo Dallara, la 350 GT n’avait besoin que de la carrosserie superleggera de Touring pour être digne du taureau en charge. La production de la 350 GT s’est déroulée de 1964 à 1966, avec 120 exemplaires produits. Le développement de la 400 GT a commencé en 1965, lorsque Lamborghini a cherché à augmenter à la fois la puissance et l’espace intérieur de la 350 GT. La première étape a consisté à monter un moteur plus gros sur la 350 GT, et c’est ainsi qu’est née la 400 GT « intérimaire ».

La 400 GT à deux places est équipée d’un V-12 de 4,0 litres développant 320 ch, essentiellement le même moteur que celui de la 350 GT, mais avec une course plus longue, soutenu par une boîte de vitesses à cinq rapports entièrement synchronisés. La combinaison de la plate-forme élégante à deux places de la 350 GT avec le moteur plus puissant de 4,0 litres en faisait une offre impressionnante, mais malheureusement temporaire. Lamborghini a finalement modifié le design de la carrosserie pour accueillir un intérieur plus spacieux à quatre places et a commencé la production de la 400 GT 2+2, mettant fin à la production de l' »Interim » après seulement 23 voitures.

Cette superbe 400 GT est l’un des 23 exemplaires produits avec le moteur de 4,0 litres mais sans sièges arrière, comme son prédécesseur la 350 GT. La 400 GT bénéficiait de la toute nouvelle et silencieuse boîte de vitesses à cinq rapports de Lamborghini, qui remplaçait la bruyante boîte ZF de la 350 GT. En outre, le différentiel Salisbury de la 350 GT a été remplacé par un nouveau différentiel Lamborghini.

Cette 400 GT a été distribuée par Bob Estes, le distributeur Lamborghini West de l’époque. Elle apparaît sur une carte postale d’époque faisant la promotion du modèle avec sa peinture Rosso Alfa et ses plaques noires de concessionnaire californien. Bien entretenue par son propriétaire actuel basé en Californie depuis 1980, cette rare Lamborghini a été conduite sporadiquement, mais est restée pratiquement invisible, résidant dans la même collection depuis quatre décennies et n’ayant jamais été montrée, ou très rarement. Finie en Rosso Alfa sur cuir tan, elle a été acquise auprès d’un propriétaire précédent dans le comté d’Orange, en Californie. Entièrement d’origine au moment de l’achat, la 400 GT conserve son V-12 de 4 litres et a plus récemment fait l’objet d’une restauration complète par le célèbre expert en Lamborghini Gary Bobileff, qui entretient cette superbe voiture depuis 1976. Les reçus de restauration et les photos sont disponibles.

Cette voiture de grand tourisme créée dans la grande tradition italienne est un exemple exceptionnel du style et de l’excellence technique des premières Lamborghini.

Cette auto (Châssis 0463) a été adjugée 610 000 $ en 2020 à Phoenix, Arizona.