La Lancia Aurelia a fait ses débuts au salon de l’automobile de Turin en 1950 et s’avère être la première voiture de série équipée d’un moteur V6. Elle a été déclinée en six séries jusqu’en 1958 : berline monocoque B10 ainsi que deux châssis roulants à empattement de 2 910 mm, le B50 et le B51 plus large, destinés à être habillés par des carrossiers en tant que modèles spéciaux personnalisés. Le style de cet exemplaire, signé Michelotti, aurait servi d’inspiration au coupé Aurelia B20 GT dévoilé en avril 1951.

Cette Lancia Aurelia de 1950 est l’une des 485 B50 construites au cours des deux années de production, et l’une des rares carrossée par Vignale.

Celui-ci a été achevé le 1er juillet 1950 pour être expédié à Vignale pour être habillé d’une carrosserie de coupé en aluminium unique conçue par Giovanni Michelotti avant d’être livré neuf au pilote Giovanni Bracco, vainqueur des Mille Miglia, qui l’a conservé pendant deux ans.

Le design extérieur se caractérise par un profil arrière fastback, une calandre en forme de bouclier flanquée d’évents horizontaux, un double encadrement des phares et des poignées de porte pivotantes.

Après d’autres changements de mains, la voiture a été achetée par le neveu du fondateur de Vignale, Alfredo Vignale, en 1983 et serait restée dans la famille Vignale jusqu’en 2010. Après avoir été achetée par le vendeur en 2019, elle est apparue dans la classe Postwar Preservation au Concours d’Elégance de Pebble Beach en 2022 et a participé au Tour d’Elégance associé.

Finie en noir sur tissu vert, la voiture est motorisée par un V6 B10 de 1 754 cc, développé par Francesco de Virgilio, carburateur à double corps, boîte-pont manuelle à quatre rapports à changement de vitesse par colonne. Parmi les autres caractéristiques, citons la suspension avant à montants coulissants, la suspension arrière indépendante à demi-bras, les freins à tambour aux quatre roues.

Cette B50 coupé (châssis 1044) a été adjugée 85 000 € en juin 2023 à Turin (Italie).

La Lancia Aurelia B50 Coupé Vignale, avec son design Michelotti distinctif, illustre clairement les thèmes « transatlantiques » qui traversent le design automobile italien à la fin des années 1940 et au début des années 1950.
Cette voiture est équipée d’un moteur de première série de 1 750 cc à carburateur unique, qui n’est pas réputé pour sa puissance, mais qui possède un couple suffisant pour rendre la voiture parfaitement praticable dans le trafic autoroutier moderne.
Le numéro de châssis B50-1406 a été commandé au printemps 1951 à Lancia par un agent principal de Novara (Piémont) en Italie, qui s’était fait une spécialité des Lancia à carrosserie Vignale. Elle a été livrée au début de l’automne 1951 à un riche résident d’Alessandria (Piémont) en Italie et a été présentée au salon de l’automobile de Genève en 1951. Seules 3 Lancia Aurelia B50 Coupé Vignale avec cette carrosserie ont survécu. Vignale a également construit une Riley RMB avec la même carrosserie.