Au salon de l’automobile de Turin en 1965, Maserati dévoile un prototype basé sur un châssis 4.9 GT de 5 litres. Le design a été créé par Virginio Vairo, qui a travaillé chez Vignale. Le modèle a reçu un accueil incroyablement positif lors du salon et a ensuite été vendu au président mexicain Adolfo López Mateos. La voiture est rapidement connue sous le nom de Mexico. Lorsque John Surtees a remporté le Grand Prix du Mexique l’année suivante dans sa Cooper-Maserati T81, il est devenu clair pour Maserati que les coïncidences n’existent pas et a décidé de créer une version de production du Mexique.

En 1966, la Mexico est devenue une réalité, désormais construite sur la plate-forme raccourcie de la Quattroporte de première génération. Initialement, la Mexico n’était disponible qu’avec un V4.7 de 8 litres. Quatre doubles Webers 38 DCNL5 alimentaient le moteur, ce qui produisait 290 chevaux à partir des huit cylindres. Des chiffres significatifs à l’époque.
En 1969, la version plus économique 4.2 litres est devenue disponible

Comptez 130 000 €.