Fondé par le maître sellier Whilhelm Reutter, les ateliers de carrosserie Reutter voient le jour en 1906 à Stuttgart. De nombreux constructeurs (Austro-Daimler, BMW, Buick, Bugatti, Mercedes Benz, NSU, Opel, etc …) leurs font confiance pour la construction de leurs petites séries ou prototypes comme par exemple les 40 premières coccinelles pour Volkswagen en 1938 ou les 500 Porsche 356 en 1949.
Reutter décroche par la suite un gros contrat avec Porsche et produit la pluspart des 356 jusqu’en 1963. Date à laquelle Porsche rachète l’usine de carrosserie Reutter avec plus de 1000 collaborateurs. L’histoire continue, REutter et CAROsserie devient à ce moment là RECARO ! Le spécialiste du siège qui révolutionna le siège auto avec le siège sport dès 1965 …

La Porsche 356 A apparait fin 1955. Avec de nombreux changements mineurs mais significatifs, la 356 A était dotée d’une carrosserie surnommée « T1 ». L’offre comprenaient le coupé, le cabriolet et le Speedster. Pour le coupé et le cabriolet, les modifications extérieures comprenaient un pare-brise incurvé qui remplaçait le pare-brise « courbé » du modèle Pre-A. L’autre changement majeur concerne le tableau de bord intérieur, désormais doté d’un dessus rembourré et d’un look plus moderne. La cylindrée du moteur comprenait le moteur de 1.300 cc, mais la plupart étaient équipés d’un nouveau moteur de 1 600 cc de 60cv (surnommé « Dame », du fait de son onctuosité) qui pouvait également être disponible en version « Super » avec 75cv. Au début de 1957, une nouvelle déclinaison de la 356 A est proposée, connue sous le nom de « T2 ».

Cette auto (Châssis 101659) a été adjugée 96 000 $ en novembre 2023 à Houston, Texas.