Les cabriolets sont restés très populaires sur le châssis de la Silver Cloud, généralement fabriqués par H.J. Mulliner. La première version portait le numéro de style 7410, une carrosserie à revêtement en aluminium entièrement personnalisée, créée de A à Z, et dont aucune n’était identique à une autre. Pour des raisons de coût et d’efficacité, ce design attrayant a été remplacé, à la fin de la production de la Silver Cloud I, par ce que l’on appelle la « Drophead Coupe Adaptation », modifiée à partir des panneaux de carrosserie de la berline d’usine.

Néanmoins, alors que la tendance s’éloignait des véritables carrosseries personnalisées au profit de carrosseries d’usine retravaillées, il était encore possible d’acquérir une Silver Cloud I drophead dont la carrosserie avait été fabriquée à la main, à partir de l’armature en bois, par des artisans qualifiés, selon la méthode traditionnelle. James Young de Bromley, dans le Kent, réputé pour l’élégance subtile et la qualité exceptionnelle de son travail, a proposé son modèle numéro SC15VL, un coupé à quatre places avec un toit décapotable soigneusement rabattable et des flancs modernes en dalles lisses, avec seulement un « coup de pied » subtil sur les roues arrière. Ce modèle était beaucoup plus cher qu’une « adaptation » et donc beaucoup plus rare. Deux exemplaires seulement ont été produits, tous deux avec une carrosserie en aluminium sur un châssis d’usine avec conduite à gauche.

Le numéro de châssis LSHF169, présenté ici, a été livré le 22 mai 1959 à Alfred Hart de Bel Air, en Californie, équipé d’un toit électrique, d’une antenne radio et (fait unique sur les deux voitures) de vitres électriques. M. Hart, un mondain local haut en couleur, a commencé sa carrière à Chicago pendant la Prohibition, en vendant de l’alcool en gros pour le compte d’Al Capone. Il s’est ensuite installé en Californie, où il a poursuivi son activité de distillateur tout en créant la City National Bank of Beverly Hills, en investissant dans l’immobilier local, en achetant l’hippodrome Del Mar et en investissant dans l’hôtel Flamingo à Las Vegas. Lorsque Frank Sinatra Jr. a été kidnappé en 1963, c’est M. Hart qui a organisé le versement d’une rançon de 240 000 dollars.

La voiture a ensuite été acquise par Anthony Preston, un collectionneur de Rolls-Royce bien connu à New York, célèbre pour avoir possédé à long terme l’un des Phantom II Henley Roadsters. Elle est passée en 1975 à Charles Patterson de Pittsburgh, en 1978 à Robert Martin de Houston, Texas, et en 2003 au Dr John Livesay, qui ne l’a jamais enregistrée à son nom. En 2007, la Silver Cloud a été acquise par une autre collection bien connue. Sous sa responsabilité, la voiture a fait l’objet d’une remise à neuf cosmétique en bleu Oxford avec un toit Saddle Tan et des cuirs assortis, tels qu’ils sont présentés aujourd’hui, avec un pare-brise teinté correct (comme d’origine), des éléments brillants remis à neuf et la climatisation améliorée de type usine de Vantage Motorworks.

Cette exceptionnelle auto (Châssis LSHF169) est l’un des deux exemplaires construits, tous deux sur un châssis d’usine avec conduite à gauche.Elle a été adjugée 671 000 $ en 2017 à Amelia Island, Floride.