En 1968, Triumph a demandé au célèbre styliste italien Giovanni Michelotti de réaliser une version fastback de la Stag en utilisant son prototype original (‘6105 KV’), qui avait tellement impressionné le directeur de l’ingénierie Harry Webster en janvier 1966. Bien que le projet soit prometteur, le style ne correspondait pas à ce que Triumph recherchait et il a été demandé à Michelotti de soumettre une série de dessins pour une considération future.

Début 1969, une carrosserie prototype Stag a été envoyée à Turin pour que le design choisi soit réalisé en métal. Cette carrosserie est renvoyée à l’usine de Canley où elle est transformée en prototype en cours de fabrication pour évaluation technique. Au départ, deux prototypes devaient être construits par le département d’ingénierie, le premier étant lancé en avril 1970 (X790) et le second, X798 (construit à partir de la carrosserie de X790), suivant de près. En septembre 1970, le projet de fastback est abandonné par la société mère British Leyland, les propositions de Jaguar pour ce qui allait devenir la XJ-S étant préférées par le conseil d’administration. Néanmoins, le département d’ingénierie de Canley décida de ne pas mettre au rebut le prototype le plus avancé qu’il construisait (« X 815 ») et le transforma en voiture de course au fur et à mesure que le temps le permettait.

Le seul prototype à retour rapide restant, « X 815 », a été achevé en mars 1971 et immatriculé pour une utilisation sur route peu de temps après. La voiture a ensuite été transférée du département d’ingénierie pour être utilisée par l’un des directeurs de BL, puis a disparu avant d’être retrouvée par M. Alan Hart en 1985. La Triumph a ensuite été restaurée en vue d’un concours au cours des deux années suivantes : la carrosserie, le châssis et l’intérieur ont été confiés à Alan Wickes de Southam, et la reconstruction du moteur à Geoff Poyner d’Evesham. Une fois terminée, la Stag a été exposée au salon des voitures classiques NEC de 1989. Le récit illustré de la restauration par Alan Wickes est disponible sur le site web du Stag Owners Club. Un témoignage de Brian Bayliss, Senior Designer & Project Engineer (1960-77) pour le département Engineering de Triumph Motors Division, responsable de la conception et du développement de la Stag est également disponible, ainsi que de très nombreuses références de livres et d’articles de magazines sur mesure concernant la voiture. La voiture a même été exposée au concours Cartier Style et Luxe au Goodwood Festival of Speed en juin 2000 (lettre d’invitation dans le dossier), ainsi qu’à l’Earls Court Motor Show Exhibition lors du Goodwood Revival en 2014.

Seuls trois prototypes de Stag Fastback ont été construits, deux dessinés par l’Italien Giovanni Michelotti, et le troisième par le styliste interne de Triumph, Les Moore. Le plan était de vendre la Fastback aux côtés de la Stag standard, mais le projet a été abandonné en septembre 1970, rendant les voitures obsolètes.

Ce prototype historique de Triumph Stag a été adjugé 62 500 € en en avril 2023 en Angleterre.