Dans les années 1950, l’offre de Fiat comptait une série de petits cabriolets sportifs. Le constructeur italien ne les avait d’ailleurs pas simplement nommés «cabriolet», mais «Trasformabile» (transformable), ce qui leur conférait une consonance plus exclusive. En 1957, la Fiat 1200 TV Trasformabile est venue remplacer la 1100 TV, basée sur la gamme de la série Fiat 103.

La nouvelle TV (abréviation de Turismo Veloce, pour sportive) en avait un peu plus sous le capot que sa prédécesseure. Le conducteur avait désormais à sa disposition un moteur quatre cylindres avec têtes de cylindres en aluminium de 1221 cm3, d’une puissance de 53 ch, ce qui, en raison du faible poids du véhicule de 960 kg, était amplement suffisant. La voiture était équipée d’une boîte manuelle à quatre rapports dont la première n’était pas synchronisée et de freins à tambour aux quatre roues.

A l’intérieur, le conducteur disposait dun tachymètre linéaire qui répondait alors au goût des clients, mais qui, aujourd’hui, n’a plus rien de sportif. Le volant Nardi en bois du modèle précédent a laissé place à un volant Fiat à trois branches. Cette petite sportive était aussi équipée de sièges avant pivotants, afin de faciliter la montée et la descente de véhicule à ces dames et de leur éviter de se cogner au coin du parebrise panoramique.

Un auto-radio était «disponible sur demande, moyennant un supplément», comme l’indiquent les documents de vente de l’époque. Des vitres latérales avec des manivelles et une capote, que l’on pouvait fermer en cas de pluie, assuraient l’étanchéité de la petite Fiat.

On doit le design de la robe en tôle de la version décapotable de Fiat à Fabio Luigi Rapi, qui a également conçu le coupé «Otto Vu», le premier V8 de l’histoire de Fiat. Certains éléments ne sont pas sans rappeler la Lancia Aurelia B24 dessinée par Pininfarina et construite à 240 exemplaires entre 1954 et 1955. Le mystère demeure quant à savoir lequel s’est inspiré de l’autre en matière de design…

Pour la TV Trasformabile, Rapi a manifestement été piocher outre-Atlantique, où les vitres panoramiques et les ailerons arrière étaient très en vogue. Le designer les a intégrés à la petite 1200, sans en faire trop, selon lui. Ces éléments n’ont cependant pas fait l’unanimité auprès de la presse spécialisée et des potentiels acheteurs, la Trasformabile ne remportant pas un franc succès. 2 350 exemplaires ont été produits par l’unité Véhicules spéciaux de Fiat de 197 à 1959.

Avec une longueur de 4,03 mètres et une largeur d’à peine 1,52 mètre, le spider de Rapi est une sportive aérienne qui n’avait certainement pas à avoir de complexe d’infériorité face à ses congénères aux moteurs plus puissants.

Comptez 70 000 $.